News  

2016

2015

2014

2013

2012

2011blanc

blanc

# Festival régional Artdessens - Mimétisme
Septembre - Novembre 2011

Installation créée pour le Festival Artdessens. Mimétisme
est présenté du 2 au 24 septembre à la galerie de la Salamandre, Nîmes et du 11 au 21 octobre à la galerie du lycée Daudet, Nîmes.

Cliquez sur les images pour les agrandir

1 2 3
4 5 6

Mimétisme
(Latex, 50 x 50 x 260 cm, 2011)

"La sensualité de la chose est sans doute plus palpable encore dans la toute dernière œuvre de Karine Debouzie, Mimétisme : le latex modelé en robe monumentale complète le discours sur la polysémie dermatologique. La peau est enveloppe, vêtement ; elle cache notre être et l'habille, elle nous donne forme au yeux d'autrui. Des trois œuvres de latex, cette dernière est sans doute celle qui articule le plus clairement le rapport entre l'être et l'autre, quand les précédentes développent des problématiques plus personnelles, liées au danger, à la survie et à la solitude. Certes, la cellule d'isolement implique déjà un rapport entre intérieur et extérieur, mais elle le fait sur un mode abstrait, phénoménologique. Ici la robe parle plus précisément d'apparence et de désir. Du désir de la peau d'être objet de désir. De dimensions impressionnantes, elle évoque encore une vague menace, et la possibilité concrète d'un toucher ne suffit pas à assurer une maîtrise. Elle conserve quelque chose d'imposant, d'inaccessible. Telle une antique statue hiératique vidée de son identité et de son histoire, arrachée à quelque temple mythique, elle nous domine et semble réclamer que le vide soit rempli. Pourtant, aucun corps humain ne peut habiter cette peau devenue robe. Métamorphose monstrueuse digne d'Ovide, elle jette le trouble ; la robe a-t-elle absorbé la peau ou la peau s'est-elle extraite du corps dont elle avait la charge pour se proposer à l'extérieur ?"

karine Olejnik

# 7e Biennale européenne d'Art contemporain - L'estomac dans les nuages - Juillet 2011

Installation créée pour la 7e Biennale européenne d'Art contemporain. L'estomac dans les nuages a été présenté du 27 juin au 13 juillet
à la galerie du lycée Daudet, Nîmes.

Cliquez sur les images pour les agrandir

1 2 3
4 5 6
7 8 9
7 8 9

L'estomac dans les nuages
(Tarlatane, colle, fils, vernis, 60 x 80 x 90 cm, 2011)

L'estomac dans les nuages est un prolongement fixe et de plus grande dimension de Ne t'endors pas. L'installation a été réalisée par la mise en forme de tarlatane sur un moule. La légèreté et la transparence se sont alliées à la forme organique comme postulat de création.

# Résidence Restinclières - Cosmognonie - Mai 2011

Fin de ma résidence de création au Domaine de Restinclières
à Prades-le-Lez. A voir, en pleine nature, Cosmogonie, pendant
trois mois.

Cliquez sur les images pour les agrandir

1 2 3
4 5 6
7 8 9
7 8 9

 

J'ai travaillé à partir de matière végétale pour réaliser cet ensemble de sphères en micocoulier et une anamorphose en terre argileuse présente sur le domaine. Le point de vue proposé de l'anamorphose sous forme de branches entrelacées a été réalisé pour compléter l'installation par Catherine Libmann, également en résidence dans le domaine.

# Images d'expo - Desmosome - Avril 2011

A voir en ce moment à la Galerie Martagon à Malaucène, Desmosome, jusqu'au 8 mai.

Cliquez sur les images pour les agrandir

1 2 3
4 5 6
7 8 9

Toutes ces nouvelles pièces sont présentées par Michel Barjol. Il s'est attaché à mettre en rapport deux artistes dans sa galerie pour deux expositions concomittantes : Desmosome et My teenage idol is missing de Claire Dantzer. Vous pouvez voir son travail sur le site de la galerie Martagon.

Appendice (Latex, 20 x 40 x 175 cm, 2011)
Une sculpture molle qui évoque une enveloppe de peau dont se serait échappée la structure, les organes, les nerfs.

Ne t’endors pas (Technique mixte, 40 x 80 x 130 cm, 2011)
Ne t’endors pas est un dispositif qui se met en mouvement dès le passage d’une personne.
La sculpture en tissu qui constitue la partie haute est bercée par ce mouvement. Le titre de son côté incite à conserver sa vigilance : Ne t’endors pas.
Le mouvement est ici cahotique, saccadé et allie une sorte de claudication au bercement.
La forme organique affiche tout autant ses cicatrices que sa transparence, sa légèreté et sa poésie.

Série Il y a un os (Impressions numériques sur bâche, 2010)
Toutes les images de la série Il y a un os sont des autoportraits. Ce travail joue sur le rapport à la photographie de portrait, à sa représentativité et à son objectivité. L’objectivité est ici indubitable mais quant à la ressemblance, elle reste un mystère.

# Projet - février 2011

Projet pour la réalisation de multiples pour le distributeur d'art d'UCD.

Netendorspas
Nodure, l 8 x L 9 x H 5 cm, plâtre synthétique, peinture acrylique, 2011. Nombre limité : 50

Avec le titre Nodure, cette pièce rappelle les Nodules, tout en prenant son indépendance et en jouant sur la proximité avec No dure (ne durez pas en espagnol). Référence aux vanités et aux matières que j’utilise habituellement dans mes réalisations qui ne sont pas des matières nobles de la sculpture et qui ne s’inscrivent pas normalement dans la durée : le latex, la mousse expansée.