Galerie

blanc

Cellule d'isolement

Univers organique sous la forme d’une pièce recouverte de latex, la sculpture Cellule d’isolement, dans laquelle le spectateur est invité à pénétrer est à la fois un cocon, une matrice protectrice. La cellule symbolise le passage d’une expérience individuelle. C’est un lieu de transformation, de transition.
Le latex ressemble visuellement à la peau par sa texture.
Et cette peau, qui est surface, représente surtout une limite, notamment entre extériorité et intériorité. L’accrochage rejoue les flux du corps par sa tension et sa mobilité.
De l’ordre du corporel, répulsive ou rassurante cette Cellule d’isolement offre une synesthésie.

Sculpture, 100 x 160 x 200 cm,
technique mixte, 2003

cell1bv
Cellule
celldet1v
cellviganv